emmanuel rioufol

De profundis (1997-2001)

Fragments de représentations et de symboles religieux à la mémoire des gisants, les éléments qui composent les photographies de cette série proviennent de lieux de cultes ou de cimetières, en France, en Roumanie et en Hongrie.

Restes de ceux qui ne sont plus, vestiges à la mémoire de vies antérieures effacées de la mémoire des vivants. Vierges, visages de saints, Christs en croix, sculptures altérées par le passage du temps ou saccagées par de violentes incursions...

Curieux souvenirs parfois encore plus éphémères que les vies qu'ils représentent.

Emprunter un peu de cette mémoire à la mémoire de ... cette mémoire qui tombée dans l'oubli devient elle aussi mortelle... par le support photographique, prolonger ailleurs encore un peu cette disparition.


EXPOSITIONS >

La cave des cascades, Paris - avril / mai 2010

La ferme du bonheur, Nanterre (exposition collective La mort dans l’art) - octobre 2003

Abbaye de Brantôme, Brantôme (exposition collective) - septembre 2001

Le pavillon jaune, Paris - mai 2001